« Au jour pour jour » ; La série audio Zombie !

Salut à tous futurs zombies !!
Comme vous pouvez le constater, si le confinement a un bon coté c’est que j’ai beaucoup plus de temps à vous consacrer 😉

Aujourd’hui je vous présente fièrement le premier épisode d’une Série audio Zombie, dont je suis l’auteur !


Cette fiction prend la forme d’un journal écrit par un des derniers survivants à l’apocalypse zombie.
Ce dernier va y raconter son histoire au travers d’une série de textes et de photos dans lesquels il va partager ses expériences, ses peurs, et ses doutes !

Le montage se veut immersif, et vous transpose directement au cœur de son écriture !

Et si je ne taris pas d’éloge sur cette série, c’est pas juste parce que j’en suis l’auteur ! 😀 C’est parce qu’en toute objectivité elle est bien écrite, bien montée, et originale ! :p
N’hésitez pas à me donner vos avis en commentaire de la vidéo ou de cet article 😉
En attendant la prochaine fois, à bientôt futurs zombies ! 😉

Actualité sanitaire: Suite de l’article sur le Coronavirus.

-WAAAAW Deux articles en moins d’un an sur le CFAZ !? Décidément le confinement a du bon !
Bon ok ça compte pas vraiment, c’est surtout une mise à jour pour mon dernier article sur le Covid-19 que je publie entant qu’article pour toucher le plus de personne possible !
Je vous invite donc à regarder mon précédent article si ce n’est pas déjà fait:

https://collectifantizombies.wordpress.com/2020/02/27/lepidemie-du-coronavirus/

–Pour ceux qui l’ignoreraient encore, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a officiellement déclarée que nous vivons un cas de pandémie.
Et si les mesures de confinement peuvent vous sembler absurdes, je ne peux que vous encourager à les respecter, car s’il y a peu l’épidémie du Covid-19 nous semblait abstraite, il ne fait à présent aucun doute de sa gravité.

–A présent tous les établissements scolaires et les magasins superflus sont fermés (qu’on me livre le con qui à décrété que les bars était superflus 😥 que je lui montre mon point de vue sur la question !), et les pharmacies de même que les magasins d’alimentation ont pris des mesures strictes pour limiter la propagation du virus.

–Le virus influe à présent directement ou indirectement sur la vie de chaque citoyen français, et le confinement que nous vivons actuellement vise à endiguer cette pandémie.
Je ne peux donc que vous inciter à:

— Éviter tout déplacement non nécessaire, principalement en transport en commun ! (dès demain 17/03/2020 ils seront surveillés voire même sanctionnés)
— Éviter de voir vos amis et proches au delà du nécessaire, principalement si ces derniers sont sujet à des maladies cardiaques / respiratoires ou sont âgés. 
–Ne pas paniquer pour ce qui est de la nourriture, car les magasins indispensables à la santé et à l’alimentation resteront ouverts.
–Respecter scrupuleusement les règles d’hygiène citées dans cet article.
–Consommer intelligemment ! plus haut dans cet article, j’indique la façon dont les masques doivent être utilisés. Ils sont INDISPENSABLES pour le personnel des hôpitaux de même que les médecins, ne les gâchons pas !

-Ceci est avant tout une affaire de solidarité, car pour chaque nouveau cas de contamination les hôpitaux s’approchent d’une saturation et devront, dans le pire des cas, choisir qui soigner et ne pas soigner.
Ce n’est qu’au prix d’un effort collectif que cette pandémie pourra s’arrêter, alors faites attention pour vous mais également vos proches et les proches de vos proches.

Puis, souvenez-vous, dans le manga zombie I AM A HERO, les derniers survivants sont les « no life » 🙂 !

Sources:

https://www.sortiraparis.com/actualites/coronavirus/articles/210162-coronavirus-la-france-en-stade-3-la-situation-a-paris-et-en-ile-de-france

 

Arme Anti-Zombie : Le Tir à L’arc !

Futurs zombies et zombiennes, ceux qui vont survivre vous saluent !

Je sais que ça fait longtemps qu’on a plus rien publié, mais outre les excuses habituelles, je dois ajouter que le fait que je sois à présent le seul à gérer le CFAZ n’aide pas beaucoup à assurer des publications régulières x)

Donc si jamais certains d’entre vous pensent avoir les connaissances nécessaires pour me rejoindre, n’hésitez pas à m’en faire part via l’onglet  « contactez-nous » !:)

Capture

Sur ce : aujourd’hui, dans la catégorie « arme anti-zombie » on va parler tir à l’arc !

Je précise que mon but n’est pas de vous apprendre les rudiments du tir à l’arc, car cela nécessiterait bien plus qu’un article, et que le format vidéo s’y prêterait davantage selon moi ; mais je vais chercher dans cet article à vous présenter l’arc comme une arme propice à utiliser lors de l’apocalypse.

Maintenant place au meurtre !

À mon goût et par expérience personnelle, j’estime que l’arc pourrait constituer une excellente arme « Anti-Zombie » dans l’optique d’une survie sur le long terme en cas de scénario de fin du monde.

Je m’explique :

La puissance :

Les arcs, contrairement à certaines idées reçues, sont des armes qui peuvent s’avérer d’une grande puissance. En effet, un arc classique pouvant tirer avec une force d’environ 17 kilos (ce qui est assez peu) est capable d’envoyer des flèches à une vitesse plus grande que celle d’une voiture lancée à plein régime sur l’autoroute. De plus, les flèches dites de « chasse » étant lourdes, leur impact, sur des distances inférieures à 30m peut être suffisamment puissant pour percer un animal de part en part si on tire avec la puissance qui convient. Par exemple, un arc de 60 livres (27.5 kilos environ) peut tuer un élan.

La discrétion

Contrairement aux armes à feu qui génèrent des sons de 140 voire 170 décibels (de quoi attirer tous les morts-vivants à des kilomètres à la ronde), l’arc est parfaitement silencieux ! Et il l’est encore plus si on place des « silencieux » sur la corde pour absorber les vibrations (comme on le fait à la chasse). Il permet ainsi une grande discrétion et des tirs proches sans risquer d’attirer l’attention.

Les munitions

Contrairement aux armes à feu, une fois tirée, une flèche est réutilisable de nombreuses fois, ce qui n’est pas un avantage négligeable. En effet, avoir des munitions récupérables permet dans un premier temps une survie sur le long terme, mais également de pouvoir tirer aussi bien pour se défendre que pour chasser, pécher, et donc se nourrir sans craindre un gâchis des munitions ou la faim.

Même s’il est préférable de tirer avec des pointes de chasse hérissées de lames pour tuer un gros gibier, la chose n’est pas nécessaire lorsqu’il s’agit de chasser de petits animaux ou de poissons.

La facilité de transport et d’utilisation

S’il est en effet possible de coller toutes les qualités que j’ai précédemment citées aussi bien à un arc qu’à une arbalète, lorsqu’il s’agit du transport et de la facilité de tir dans le plus de circonstances possible, l’arc gagne haut la main !

Petite parenthèse sur l’arbalète : Quand on s’en sert, il faut en moyenne 10 secondes pour l’armer, et elle s’arme en posant le bout à terre, ce qui implique d’arrêter de tirer et de se baisser pour pouvoir la réutiliser. Il faut également compter en moyenne de 3 à 5 secondes de visée pour avoir un tir un minimum précis, et ce même si on l’a déjà pratiqué. Au total, cela fait en moyenne entre 13 et 15 secondes de délai entre chaque tir. De plus, elle est lourde et encombrante si on ne s’en sert pas, et si on s’en sert elle accapare les deux mains quand on la porte.

A mon avis, et sachant que j’ai pratiqué aussi bien le tir à l’arc qu’a l’arbalète pendant plusieurs années, je peux affirmer que par bien des aspects, l’arc est une arme bien plus polyvalente dans son utilisation, mais également bien plus facile à transporter.

utilisation

L’arc a cet avantage qu’il existe de nombreuses méthodes lorsqu’on veut s’en servir, ce qui en rend l’utilisation très polyvalente. Par exemple : La prise en main dite « classique » à la méditerranéenne, permet une précision sur de plus grandes distances, et les méthodes de tir dites « équestres » qui consistent à tenir les flèches dans la main droite ou gauche pendant qu’on arme, permettent de tirer 3 à 4 flèches en 8 secondes tout en restant précis. Pour étayer cet exemple, je ne peux que vous renvoyer vers les records de vitesse établis par « Lars Andersen », qui est capable de tirer 3 flèches en moins d’une seconde !

De plus, contrairement à l’arbalète qui est horizontale, un arc s’utilise sans grande difficulté dans des espaces exigus comme une forêt dense ou bien des couloirs car lorsque l’on tire, il est dans la continuité du corps.

Attention toutefois :

  • à ce que vos flèches lors d’un tir ne touchent pas des branches en forêt, au risque de dévier leur trajectoire.

  • et à privilégier des arcs courts si vous pensez tirer dans des endroits bas de plafond.

Transport

Contrairement aux arbalètes et armes à feu (comme une carabine ou un fusil), le transport d’un arc peut s’avérer chose facile.

-Déjà, parce que de nombreux arcs modernes peuvent se démonter ou se plier pour rentrer dans un sac à dos, mais aussi car beaucoup d’arcs « traditionnels » faits de bois sont extrêmement légers.

Par exemple, les arcs de type « turc» ou « scythe » sont non seulement très petits, (à peine d’un mètre plus les plus courts) mais également d’une légèreté déconcertante, et font parfois moins d’un kilo. Ce qui permet de les porter en bandoulière sans difficultés et sans être gêné le moins du monde !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Ceci dit, petit bémol ! Le plus gênant en forêt et dans le transport vient des flèches qui peuvent s’accrocher aux branches, et faire du bruit si vous ne disposez pas d’un carquois spécial.

Pour finir : l’entretien (ce passage exclut les arcs à poulies, car je n’aime pas ça et donc ne tire pas avec)

– Les arcs ont le très gros avantage (et oui, encore un) de n’avoir que peu besoin d’être entretenus. On peut se permettre de changer la corde très tardivement, même après 5 mois de pratique intensive si la corde est de qualité. Par ailleurs, sachant que de nombreux archers fabriquent eux-mêmes leur propre corde et que les cordes des arcs arabes « traditionnels » sont faites de matériaux naturels comme des tripes : cela n’est pas vraiment gênant en pleine nature.

– Pour ce qui est des flèches, les plumes n’ont pas besoin d’être beaucoup changées. Par exemple cela fait 8 mois que je tire avec les mêmes et ce malgré une pratique très régulière. De plus, sachant qu’on trouve des plumes à l’état sauvage, dans une situation de survie les changer ne devrait pas être insurmontable.

– Ceci dit, un point important de l’entretien de l’arc est de retirer la corde lorsqu’on ne l’utilise pas pour qu’il conserve sa puissance, ce qui peut gêner en cas d’attaque surprise.

Inconvénients.
Comme toute arme, les arcs ont des inconvénients :

– Leur utilisation nécessite une pratique régulière et ce même pour les tirs les plus simples.

– Par grand vent, ils peuvent s’avérer très difficiles d’utilisation.

– Au delà de 30 m il est difficile d’être précis, et donc d’atteindre le cerveau.

– Le tir en distance inconnue peut s’avérer problématique pour les non-initiés.

– Le fait de devoir privilégier de courtes distances incite à s’exposer davantage.

– Le peu d’entretien qu’il demande nécessite tout de même des connaissances pouvant quelquefois s’avérer pointues.

– Les arcs puissants nécessitent beaucoup de force et ne sont pas à la portée de tout le monde.

Mais nombre de ses défauts peuvent être compensés si on pratique assez !:)

C’est tout !
J’espère que cet article vous aura plu !

Si vous désirez en savoir plus sur le tir à l’arc, n’hésitez pas à poser des questions en commentaire ou sur Facebook, je me ferais un plaisir d’y répondre ! ^^

À bientôt futurs zombies !

Facebook : https://www.facebook.com/collectifantizombie/
Sources :
https://www.youtube.com/user/larsandersen23
https://www.archerylibrary.com/books/
Photo : https://get.google.com/albumarchive/100344514090479456506?source=pwa

Invasion mondiale de zombies, actualités et culture zombie