La machette : « Attention chérie, ça va couper… »

Bonjour amis survivants,

Aujourd’hui, rien ne se passe comme prévu, vos rations de vivres et d’eau commencent à lentement mais surement diminuer, votre cachette a été découverte (par des zombies ou d’autres survivants pas sympas…), et la petite épicerie sur laquelle vous comptiez pour vous refaire un petit stock, déjà visité (et puis en plus, ils n’ont vraiment rien laissé pour vous…), bref, c’est une journée merde…

Alors que vous vous apprêtiez à quitter ce charmant petit établissement, votre route croise celle d’un zombie en maraude qui vous a immédiatement repéré (vous avez raté votre jet en « Discrétion » ^^) ), et se dirige vers vous en poussant ce son que vous redoutiez tant et qui annonce que les ennuis vont vite devenir ingérables : le gémissement de ralliement…

D’ici quelques instants (secondes, minutes, heures… rayez la mention inutile), les alentours vont grouiller de morts-vivants, il va donc falloir se débarrasser rapidement de ce vilain rapporteur et se trouver un coin sûr, et fissa…

Pour cela, je vous conseillerais l’arme du jour : la machette.

Pour la législation, la machette est une arme de 6e catégorie (armes blanches), donc, elle est soumise aux mêmes contraintes que l’arbalète (à quelques nuances près).

Pourquoi la machette ?

* Elle n’a pas besoin de munitions.

* Elle se transporte facilement (entre 45 et 65cm pour un poids variant entre 380 et 1100 grammes selon les modèles).

* Elle est tout à fait abordable (comptez entre 35 et 80 euros en moyenne, certains modèles pouvant avoisiner les 200 euros).

* Elle est résistante (lame en acier inox, titane…), donc ne cassera pas contre le premier cadavre ambulant que vous croiserez.

* Sa lame peut, avec suffisament de force, s’enfoncer en profondeur dans le crâne d’un zombie et détruire ainsi son cerveau (visez quand même bien, une fois le combat engagé au corps à corps, vous n’aurez pas de deuxième chance…)

Attention, il va falloir vous entrainer quelque temps, une fois « la bête » entre vos mains, pour réaliser ce geste de façon optimale, il doit presque devenir un réflexe…

À noter que certains modèles de cette arme disposent d’une lame noire mate qui évite les reflets pouvant trahir votre position (très utile en nocturne), privilégiez la discrétion…

Cette arme ne doit servir que lorsque la situation l’exige (comme dans l’exemple du début), n’imaginez donc pas vous lancer à l’assaut d’une meute de zombies avec votre fidèle « coupe-coupe », le résultat risque vraiment de vous contrarier alors que vous succomberez sous les mâchoires de vos nouveaux « amis ».

Au final, cette arme fait partie des incontournables de la survie en territoire zombie et doit apparaître en plusieurs exemplaires dans votre groupe de survivants…

Bonne survie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s