Archives pour la catégorie Histoires de zombies

Web série du CFAZ première tenue !

Salut tout le monde !

Ça fait un moment que de temps à autre j’aborde le sujet d’une web série réalisé par le CFAZ.

La dernière fois que j’ai abordé le sujet j’avais parlé du fait que l’histoire n’était pour l’instant qu’à l’état de page et de schéma, mais le projet se concrétise.

Par rapport à l’histoire nous avons l’univers les personnages et la trame principale, … et comme j’ai rien de mieux à foutre que d’écrire des conneries en période d’examen, quelques spin off.

Mais avec l’avancée prise je me suis lancé dans la confection des premiers costumes.

Dans l’univers de la web série il y a 4 grandes factions :

  • Les cendres
  • La cour
  • Le culte de la chair
  • Et globalement le reste se compose de bandit et d’anarchiste organisés en bande sous la direction de leurs chefs.

Voilà la première tenue :

(#BDSM 4 EVER)

DSC_0050.JPG

Cette tenue ci est le style vestimentaire classique des membres du culte de la chaire.

Pourquoi la faire ainsi ? (Ah bon tu t’en fout ? :0)

–Dans un premier temps parce que les tenues SM c’est cool (bon perdre toute dignité c’est fait)

–Je disais, déjà parce que je suis un grand adepte de l’esthétique steampunk, vous allez donc souvent en retrouver dans la série.

–Maintenant pour le background :

Sans trop développer, le culte de la chair est un groupe cannibale vénérant la chair et considérant tous les membres de la tribu comme une seule et même chair, dévorant ainsi leurs morts (lalala) pour que la chair reste celle du groupe et maintenir son unité et sa force.

 Les  chairs corrompues (zombie) sont des abominations pour eux et l’équivalant des démons si on veut parler religion. (En gros oui ça poutre du zombie)

Ils portent uniquement des armures du type de celle-ci avec un pantalon (parce oui une tribu cannibale nudiste c’est pas super classe), car il exhibe en tout temps le bien commun du peuple dont ils sont fier (y a un parallèle à faire avec les poufs en été non ?).

Ils tendent également à montrer à leurs ennemies au travers de leurs manques de protection qu’ils n’ont pas peur de la mort du fait qu’à leurs morts ils rejoindront la chair dont ils sont venus.

Ils sont relativement habile au combat, la légèreté de leurs équipement leurs conférant de la rapidité.

Il y a encore beaucoup à dire mais on va éviter de spoil

Avec l’avancé je dévoilerai peut être des éléments de l’intrigue ou de manière plus certaine des fragments de l’univers comme je le fais pour cet article.

Par ailleurs nous allons également bientôt sortir une petite page de don qui aura pour but de nous aider à financer le projet, parce que :

  • On est bénévole
  • Je suis étudiant (Message de Seb : va falloir penser à bosser grosse feignasse !)
  • Et de manière plus globale on est pauvre XD (Message de Seb : ça c’est toi qui le dit X’D)

Si mes créations vous plaisent j’ai une page facebook de cosplayeur ou je poste mes dernières tenues <<la table du chapelier fou >>.
(Je précises que je ne me paierai pas pour la réalisation des tenues)

Si vous avez des questions n’hésitez pas 🙂
Sur ce à la prochaine futur zombie !

Publicités

Deads’diary, une histoire de zombie


Dead's diary

Bien le bonjour à vous tous!
Pour ma première publication, je vous présente le site : http://www.deadsdiary.com/j1-prologue.html

 

C’est l’histoire d’un jeune homme qui vie la contamination dès c’est début. Intéressant, réaliste et mordant. Je vous le conseille 😉

 

 

La fin du monde

Il me regarde à travers la porte. Il pousse de plus en plus contre le bois qui commence à craqueler sous le poids et les coups incessant de ce corps sans vie. Son grognement continue me fait tourner la tête. Un grognement long, ou surgit un son caverneux et grave.
Le zombie pousse la porte avec tout le poids de son corps et passe sa main moisie dans le trou qui a été créé par le coup de feu du fusil à pompe de Steeve.
Il me regarde à travers la porte. Du moins, la chose me regarde, corps sans vie, couverte de sang, de morceaux de peau qui ne lui appartiennent pas. Le sang et la haine, la chair et la rage, un démon, une apocalypse, l’annihilation de toute vie. La terreur expulsée de mon corps est si intense que ma gorge laisse échapper un hurlement sans nom, un son si puissant et tellement aiguë que je m’évanouis sur place tout en déchaînant les démons de l’enfer.
J’ouvre mes yeux péniblement. J’ai à peine le temps de comprendre ce qu’il se passe autour de moi qu’une vive douleur arrache un deuxième hurlement de ma gorge. Il a détruit la porte pendant mon évanouissement. Je suis pétrifié de peur, sans volonté, sans force aucune qui pourrait me permettre de réagir pendant qu’il me mange la jambe.
Je me sens faible, si faible. Je ressens une chaleur dans mon corps, comme un fluide qui se propage lentement de ma jambe vers mon cœur. Ma vue se trouble, mon rythme cardiaque s’accélère. Je me sens faible, si faible. Je ressens de la colère, comme du feu dans mon corps. Je vois de plus en plus trouble. Ma respiration s’accélère de plus en plus. Je suis, je, ou.. Il est… Mon dieu !! Mais que ! Je…. J’ai…
Steeve s’évanouit de nouveau. Quelques heures plus tard, il se lève, lentement, avec difficulté, mais avec la même rage que son créateur. Sa jambe est à moité arrachée, mais il trouve néanmoins la force de marcher en reposant son poids sur son pied déchiqueté. Et il avance, monstre rempli de haine. Et il avance, monstre qui ne veux que se nourrir.

Il est devenu ce qu’il redoutait le plus. Il est devenu cette âme sans vie, sans but, et errante.
Le monde est détruit, changé et transformé à jamais.
Il était le dernier humain vivant sur la planète Terre.
Le monde est perdu… a jamais…

©Sébastien Vergnaud-Sesti
Extrait 2014