Archives du mot-clé CFAZ

Série web « du sang, du sang, du sang », retour après figuration zombie

Arrivée sur les lieux :

Henri, réalisateur de la série web « Du sang, du sang, du sang« , m’accueille à la gare de Viry-Châtillon avec un grand sourire. Sur les lieux du maquillage et de la boufaille, une ambiance familiale accueillante et aux petits soins, mon arrivée était particulièrement bien réussie. Généralement, et comme très souvent dans le cinéma, les figurants ne sont pas forcément bien traités, mais cette fois, tout était différent. Après une bonne Piémontaise et une viande au curry, direction la pièce pour le maquillage. Et croyez-moi, je vais m’en souvenir toute ma vie !

Séance maquillage :

Devant moi, un bout de femme extraordinaire : Caroline Zubrowski, maquilleuse FX professionnelle. Pendant environ 45 minutes, j’ai eu le traitement spécial zombie « la totale ». Du faux sang, des fausses joues déchiquetées et arrachées, des dents pourries, ainsi que tous les petits détails qui font que mon existence avait changée pour de bon. Caroline est une maquilleuse hors du commun, et croyez-moi, ce genre de rencontre vous marque à vie !

Le tournage :

Préparation, explication et action ! Quelques répétitions, quelques prises d’action filmées, des plans rajoutés, du sang en plus, toute une équipe technique aux abois, et c’est dans la boite. Je n’ai jamais vu un professionnalisme et une rapidité de ce genre. Les gars savaient pertinemment ce qu’ils voulaient, à l’instant où ils le voulaient et au moment précis ou ils le voulaient. Précisément ce que j’aime : le mode je tourne en rond m’emmerde très largement, et cette situation me convenait absolument ! Merci à la team ! Quelle était l’organisation du tournage ? La voici (les informations qui suivent proviennent du site officiel du réalisateur) ! Du Sang, du sang, du sang – Saison 1 : comment résumer ces 5 jours de tournage… vous voulez des chiffres? alors, allons-y : 4 mois de préparation, 65 heures de tournage réparties sur 5 jours, 6 épisodes bouclés, 506 kms parcourus, 6 différents lieux, 9 personnes pour l’équipe technique, 8 comédiens principaux, 4 seconds rôles, 15 zombies principaux, 30 zombies figurants, 7 repas

L’histoire de la série :

Peu de temps après le début de l’épidémie, un groupe de militaires à la recherche de survivants a découvert des vidéos expliquant un peu l’origine et le déroulement de cette catastrophe. En fouillant des ordinateurs de bureau, des téléphones portables retrouvés ou autre, ils ont décidé de diffuser ces extraits dans le but de collecter plus d’informations sur les auteurs de ces vidéos.

Les photos de moi en zombie :

Photos réalisées sous copyright – reproduction interdite

Références sites web :

– Site officiel de la série : http://dusang.olympe-network.com/
– Site facebook de la série : https://www.facebook.com/pages/Du-sang-du-sang-du-sang/202430839841041
– Site officiel de Caroline Zubrowski : http://morphing-fx.com/ 

Publicités

Lettre pour Monsieur le maire de Paris concernant la réaction du gouvernement due a un virus

Cette lettre n’est pas encore envoyée. J’aimerais votre aide pour l’améliorer, ou me donner des sources à insérer pour la rendre plus crédible et intéressante. Merci pour votre aide ! Hum.

Voici ma lettre :

Collectif de Survivalistes et d’intéressés
Contact : Sébastien Vergnaud

À Monsieur le Maire de Paris,

OBJET : Demande d’information concernant la réaction du gouvernement en cas de catastrophe due à un virus.

Bonjour Monsieur le Maire,

Par ce message, nous venons apporter une interrogation qui demande nécessairement une réflexion, puis probablement une réponse aussi importante que vitale.

Nos sociétés ainsi que nos villes et malgré le fait qu’elles soient inter-reliées et interconnectées, se retrouvent quand même seules au monde lors de catastrophes naturelles (terrorisme, imprévu climatique grandiose, explosion de gaz, virus dangereux, contamination de l’eau et de l’air, et pourquoi pas, comme dans les films assez réalistes de zombies que nous voyons au cinéma, une attaque de personnes contaminées et folles à lier causée par un virus terroriste).

C’est notamment ce point qui inquiète nos pensées : le virus et le phénomène zombie, très présent dans nos sociétés. D’un point de vue scientifique, le sujet « zombie » a déjà été étudié plusieurs fois en France et aux États-Unis de manière très sérieuse et appliquée par des personnes reconnues dans le milieu. Les résultats sont réellement inquiétants. Du point de vue de la science, voici les résultats théoriques obtenus :

1 – Un virus de type « dangereux » détruit les tissus et les muscles de la personne exposée. Ce virus détruit en parallèle les circuits neuronaux du cerveau qui enlève toute réflexion intelligente et sensée.  (Cela n’a rien de fantastique et existe déjà, même sous forme de maladie).

2 – Le seul et unique élément qui fonctionne dans le cerveau correspond au « lobe primitif » : il s’agit du besoin vital de se nourrir. Ce lobe primitif ne peut être modifié ni transformé, il s’agit de millions d’années d’évolution humaine (préhistoire, etc.) encore très présentes dans l’inconscient humain. Un virus ne changera pas cette donnée, mais l’accentuera.

3 – Le virus détruit le fonctionnement des organes et du cerveau. Ce qui laisse apercevoir une personne qui marche lentement, sans cohérence ni fluidité, et dans l’impossibilité communiquer autrement que par des bruits ou des sons.

4 – Le besoin de se nourrir étant primordial, les personnes essayeront de mordre tout ce qui sera présent à proximité pour se nourrir.

5 – Le cerveau ne fonctionnant plus, la zone de la douleur sera également inexistante. Ce qui veut simplement dire que les personnes exposées au virus ne ressentent pas la douleur. Les balles des agents de police ne serviront à rien pour les arrêter.

6 – Une personne exposée ne peut être guérie.

7 – Une personne exposée ne connaît ni la soif, ni la douleur.

8 – Lors d’une morsure, le virus sera transféré dans le sang du mordu. Un nouveau contaminé viendra grossir les rangs en quelques heures seulement.

9 – Dans les grandes villes, le virus se propagerait en 2 heures à peine (forte affluence dans le métro, les magasins ainsi que dans les bureaux). Ce qui laisse un temps assez court pour réagir. Les forces de police ne réagiront pas assez rapidement.

10 – Cette situation entrainerait des maladies, l’arrêt total de la distribution d’eau et de nourriture. La ville ou la région serait plongée dans une catastrophe sanitaire grave, tout comme dans les pays victimes de catastrophe climatique lourde. Au cas où l’infection se répandrait à grande échelle, le monde sera transformé comme jamais.

Il s’agit bien évidemment de théories. Mais une théorie, aussi fantaisiste soit-elle, ne demande pas une nouvelle réflexion ?

Un zombie n’a rien à voir avec de la magie vaudou, de la fantaisie, ou avec de la magie noire (ceci n’existe que dans les contes pour enfants). La réalité démontrerait quelque chose de très grave : une infection due à un virus. Cette réalité pourrait exister, et pourrait réellement se réaliser.

Comme vous le savez, les études sur les virus, notamment les virus agressifs, se réalisent partout à travers le monde et ce depuis que l’homme est capable de les étudier. Jusqu’à aujourd’hui, nous ne savons pas ce que ces virus pourraient provoquer s’ils étaient lâchés dans la nature (effets secondaires). Bien sûr, vous me direz qu’il ne faut surtout pas s’inquiéter, car ceci n’arrivera jamais grâce à tous les systèmes de sécurité présents à travers le monde, mais cette réponse n’est en rien la réalité. Nous sommes des enfants jouant avec des objets que nous ne maîtrisons pas. Comprenez donc que nous attendons une réponse intelligente et réaliste dans le cas ou cette situation arriverait vraiment.

Pour détailler les choses nous concernant, nous ne sommes ni des paranoïaques, ni des personnes influençables qui regarderaient trop de films catastrophiques. Nous sommes des pères de famille, des fonctionnaires, des avocats, des policiers, des techniciens de surfaces, des médecins, des agents de sécurité, des agents de caisses, des sportifs de haut niveau, des écrivains, des Femme/Homme au foyer, des intéressés ainsi que des curieux. Bref, des personnes inquiètes. Nous nous sommes simplement, un jour, posés cette simple question : et si cela arrivait, car cela peut arriver, que ferait le gouvernement ?

La question est donc la suivante : avez-vous un plan d’urgence pour cette situation ?

Grand merci pour votre réponse.

Bien cordialement,
Le collectif